Gambar halaman
PDF
ePub

SCULPTURE. 000000-00000 ANTIQUE, oortocco MUSÉE PIO-CLÉMENTIN,

Žee
APOLLON PYTHIEN,

DIT

L'APOLLON DU BELVÉDÈRE.

Lorsque les eaux du déluge se retirèrent, uu serpent monstrueux parut dans les champs marécageux de la Phocide, et c'est Apollon qui débarrassa la terre du terrible Python. Un statuaire voulant rappeler cette action bienfaisante du dieu du jour, le représenta dans le moment où il vient de décocher sa flèche : ses membres frémissent encore du mouvement qu'ils ont fait, la main qui tient l'arc est encore éloignée du corps; le contentement brille sur le front et dans les yeux du vainqueur de Python, tandis que les narines et les lèvres conservent quelques traces de la colère du dieu.

Ce chef-d'oeuvre de la sculpture antique mérite l'attention la plus scrupuleuse pour y découvrir toutes les beautés dont il est empreint, et l'examen qu'on en fait élève l'ame de celui qui le regarde avec attention. Ainsi que l'a dit M. Éméric David, « l'ignorant qui le regarde s'émeut, se passionne, trouve en soi pour l'admirer un sens qu'il ne se connaissait pas; l'homme savant dans les arts , chaque fois qu'il le considère, reconnaît avec étonnement qu'il n'en avait pas senti la perfection : plus il a de connaissance , plus il y découvre de vérité, de finesse, de grandeur, de beautés toujours nouvelles. »

Cette statue, en marbre de Luni, fut découverte à la fin du xv° siècle près de Capo d'Anzo, autrefois Antium; elle fut acquise par le pape Jules II, alors cardinal; et lors de son avénement au pontificat, il la fit placer dans les jardins de Belvédère : les deux mains qui manquaient ont été faites alors par Fr.-Jean-Ange de Montorsalo, élève de Michel-Ange.

Haut., 6 pieds 6 pouces.

SCULPTURE. 00000000ovoo ANTIQUE. cooooooo PIO-CLEMENTINI MUSEUM.

THE PYTHIAN APOLLO,

CALLED

THE BELVEDERE APOLLO.

When the waters of the deluge had subsided, a monstrous serpent appeared in the marshes of Phocis : but Apollo delivered the earth from the terrible Python. A sculptor, choosing for his subject this beneficent action of the god, represents him the moment after he has shot his arrow : his limbs still quiver from the action, the hand that holds the bow is yet stretched out; satisfaction beams upon his brow and in his eyes , whilst the nostrils and lips retain some traces of the god's anger.

This master - piece of antique sculpture deserves the most minute attention to scan its numerous beauties, while such an examination exalts the soul of him who is thus engaged; and as M. Emeric David justly observes : « The unlearned who survey it are affected, excited, and as they admire it feel within, themselves an indescribable sensation. The connoisseur, each time he looks at it, perceives with astonishment that he had not yet embraced all its perfection : the more be knows it, the more he discovers in it, truth, delicacy, grandeur, and new beauties ever rising. ,

This statue, in Luni marble, was discovered towards the end of the xv century, near capo d’Anzo, formerly Antium; it was purchased by pope Julius II, then a cardinal; who, on his elevation to the pontificate, bad it placed in the Belvedere gardens : the two hands which were wanting, were then supplied by Fr.-Jean-Ange de Montorsalo, a pupil of Michael-Angelo.

Height, 6 feet 10 inches.

[graphic][subsumed][ocr errors][ocr errors][subsumed][merged small][merged small]
« SebelumnyaLanjutkan »