Gambar halaman
PDF
ePub
[graphic][subsumed][merged small][merged small][merged small]

ÉCOLE ANGLAISE -orovavo BURNET.

**0. CAB. PARTICULIER,

LES JOUEURS DE DAMES.

Le jeu de dames est répandu également, en tous pays et dans toutes les classes de la société. Le peintre nous fait voir ici deux voisins qui prennent celte distraction au devant de leur maison, probablement après leur diner. Celui qui vient de gagner la parlie exprime sa joie de la manière la plus expansive; c'est sans contredit le maître de la maison , puisqu'il a fait à son hôle l'honneur de la chaise, tandis qu'il est assis sur un banc ; d'ailleurs, le chien est placé près de lui, et cela démontre avec quel soin l'auteur du tableau est observaleur de la nature.

L'adversaire parait fortement alléré du coup inattendu qui lui fait perdre la partie. La ménagère, qui tient un enfant dans ses bras , regarde le jeu avec altention, et l'expression de sa figure fait voir qu'elle porte intérêt au joueur qui a gagné. Elle tient à sa main un pot qu'elle va emplir de bière, afin de distraire un peu les deux joueurs de l'objet qui les occupe si diversement.

La composition de ce tableau est simple, le dessin en est correct, les expressions variées, et le clair-obscur très-vigoureux. Le peintre Burnet l'a gravė lui-même en melzotinte,

Haut., 1 pied 6 pouces ? larg., 1 pied 3 pouces ?

« SebelumnyaLanjutkan »